Frédéric Blaise et Fabian Godineau 

Ecole d’Architecture de Nantes –  HMONP

Projet lauréat du concours BNP PARIBAS REAL ESTATE.

« La question du logement de demain est plus que jamais un sujet d’actualité qui nous concerne tous, en plus d’être un challenge pour nous, étudiants en Architecture. »

 

Notre réflexion sur « Imaginer le logement de demain » prend sa source dans la caractérisation même de la « famille de demain ». L’archétype de base servant à la conception actuelle des logements continue d’être celle du schéma unique « 2 parents + x enfant(s) » alors que la « famille » d’aujourd’hui, et a fortiori celle de demain, est polymorphe.

Les nouvelles « familles », hétéroclites par la diversité des membres qui les composent sont demandeuses d’une constante évolution de leur habitat, satisfaisant leurs activités et s’adaptant à leur mode et modèle de vie.

Notre projet, où les pièces se redistribuent en permanence, colle aux activités présentes des membres de la famille en proposant différents espaces indépendants satisfaisant aux fonctions basiques et d’autres laissés à la libre appropriation de chacun. Plus encore qu’une forme grandie de la « collocation », notre projet mise sur la « cohabitation » de plusieurs familles sous un même toit. Cette cohabitation est rendue possible par une hiérarchisation fonctionnelle des espaces par niveau, allant de l’espace public à l’espace individuel, traversant tour à tour espace convivial et espace familial.

 

 

Cette hiérarchisation induit un nouveau mode d’habiter et instaure le partage d’un « espace convivial » au cœur de la maison.

Au rez-de-chaussée, l’espace convivial, propose différents plateaux, avec double niveau et double hauteur, pour une surface de 180m2 (circulations incluses). Cet espace multifonction est équipé d’un bloc regroupant les pièces humides, et permet d’y mutualiser les besoins communs de plusieurs familles (lingerie, atelier) et est dédié aux activités regroupant tout les habitants de la maison. Se réunir, jardiner, se garer, faire la lessive, l’étendre, partager, jouer, regarder le télé, faire de la couture, travailler, discuter, recevoir, faire la fête, faire un barbecue, faire du sport, bricoler …

Au niveau intermédiaire l’espace familial marque un premier niveau dans la gradation vers l’intimité. Cet espace se divise en deux entités de 48m2, chacune équipée d’un bloc de pièces humides (cuisine/salle de bain) s’ouvrant sur un espace commun type séjour. Chacun de ses espaces est attribué à une famille qui l’utilise pour des moments d’intimité, en cercle restreint, Manger, discuter, cuisiner, se laver, réunir, partager..En haut les espaces individuels, perchés au sommet de la structure, ces « cellules » de 12m2 sont des chambres ou des bureaux auxquels on accède par une coursive. Ces espaces relativements fermés sont des espaces que l’on pratique seul ou à deux, permettant de se couper intégralement de la vie de la maison. Lire, se 

câliner, dormir, s’occuper de soi, penser, faire l’amour, méditer, rêver, observer, travailler, écrire, s’isoler…

Le site retenu pour développer notre projet est une parcelle publique en bordure intérieure du périphérique nantais. Alliant urbanité et verdure, les atouts de cette parcelle, aujourd’hui et pour les années à venir, sont sans conteste sa situation au cœur d’un nœud d’infrastructures liées au transport la rendant hautement accessible et lui conférant une forme de centralité.

Cette vaste parcelle (30 000m2 à lotir) est l’endroit idéal pour installer un nouveau type habitat urbain, à la jonction entre la ville et son agglomération, entre la ville et son paysage, entre la ville et la vie en commun.