Sidney Le Bour

Ecole d’architecture de Nantes – 2ème année.

Imaginer une fiction mettant en scène la ville nantaise.

Option photographie dirigée par Arnaud Théval.

Mon attirance pour les lieux désaffectés me pousse à pénétrer en premier lieu dans les hangars, les arrière-cours et les vieilles cages d’escaliers.

Il ressort de ces clichés une vision glauque et très sombre de la ville. La mise en scène du corps humain, imposée dans la suite de l’exercice, en est d’autant plus dure dans ces lieux sans vie.
Mes modèles déshumanisés par le peu d’expression qu’elles laissent transparaître et leurs regards vides se désarticulent. Ce positionnement insolite du corps, renforcé par la couleur vive et intense de leurs combinaisons, crée une atmosphère tout à fait particulière.

Remerciements à Valentine H., Natacha Simon et Alma Petit.
.