Fondation CLU – Philips

Fondation CLU

 

« À une ère d’utilisation trop strictement fonctionnelle des éclairages publics a succédé une période de développement effréné des illuminations comme instruments d’embellissement du patrimoine. Ne serait-il donc pas temps de se préoccuper aujourd’hui des utilisateurs et d’inventer ce qu’on pourrait appeler une lumière sociale, c’est-à-dire une lumière et des ambiances soucieuses des besoins, du vécu et du ressenti des usagers et des citoyens ? »
– Roger Narboni : Ambiances et atmosphère en lumière urbaine

Le concours 2013 de la Fondation CLU amène les participants à réfléchir à des propositions portant sur le rôle de l’éclairage des quartiers urbains de demain. Projetons-nous dans l’avenir. Imaginons des quartiers urbains où il y a, par exemple, absence de voitures, que le territoire appartient aux habitants et que nous mettons en valeur des environnements naturels, communautaires, récréatifs et sociaux. Qu’il se nomme citoyen, usagé ou habitant, comment l’éclairage peut-il se dessiner autour de cet individu ayant des besoins, des émotions et des désirs. Les professionnels en paysage, architecture ou urbanisme reconnaissent que les quartiers doivent se réinventer. Nous devons mettre de côté nos paradigmes et s’ouvrir à de nouvelles idées.

Des besoins fonctionnels d’éclairage urbain, telle la sécurité, la circulation et la signalisation, s’en est suivit une réponse formelle rationnelle de la part des designers. Mais si nous regardons les solutions d’éclairage sous un tout autre angle; amener de la lumière à une personne pourrait générer un sentiment de bien-être, un sentiment d’appartenance à un lieu, être une façon de créer une identité forte. Dans ce contexte, devons-nous revoir l’objet lumineux traditionnel que l’on retrouve partout? Comment la source lumineuse se traduira-t-elle formellement?

Sans tomber dans le cliché de l’utopie,

– Comment les multiples innovations technologiques lumineuses nous permettront d’améliorer l’expérience urbaine?
– Comment celles-ci façonneront la vie du citadin dans les différents espaces publics, parcs, et autres zones qui composent un quartier?
– Comment les modes de transports influenceront nos façons d’éclairer la ville?
– Utiliserons-nous l’éclairage urbain comme outils favorisant le bien-être de l’utilisateur, comme outils de communication ou comme un créateur d’ambiances?

Il est clair qu’avec la transformation des centres urbains, nous devrons proposer de nouvelles solutions adaptées aux nouvelles réalités urbaines. Voici des questions qui interpellent les membres de la Fondation CLU. Maintenant, à vous, passionnés de design et d’éclairage extérieur, de réfléchir et nous proposer votre vision du rôle de l’éclairage urbain de demain.