Carole Richard et Perle Van de Wyngaert
École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Malaquais – Master 1

Le poids du temps suspendu – quelles accroches urbaines pour le patrimoine moderne aujourd’hui ?

Le projet questionne les capacités de la ville comme entité architecturale à comporter en elle-même son propre matériau de renouvellement. C’est effectivement le cas de Chandigarh, ville indienne du Punjab, dont les normes et les chartres corbuséennes, qui figent son développement dans la pureté de l’intention initiale, sont aujourd’hui remises en question, et parfois débordées par des logiques de développement informel. Ce mouvement de transformation apparaît très fortement dans ce contexte très paradoxal d’une ville aisée en Inde, d’une théorie européenne en Asie, d’une capitale de la modernité dans un pays encore très lié à ses traditions, et enfin dans cette rencontre d’une identité internationale moderniste maintenant très historicisée avec une identité locale en révolution permanente.

L’intervention se situe sur le Capitole de Chandigarh, qui est le lieu de mise en scène du pouvoir, des idéaux démocratiques de Nehru, des inspirations quasi métaphysiques qui sont à l’œuvre derrière le projet de Le Corbusier, et qui est aujourd’hui un lieu vide au temps suspendu dans son histoire, situé en dehors de la ville, et dont les limites sont justement grignotées par un temps réel qui est celui des activités très denses et urbaines d’une ville en mutation.

Le projet a cherché à mettre en place l’occasion d’une re perception du territoire et du patrimoine, d’une expérience du parcours de ce Capitole à l’espace distendu et des effets d’échelles mis en place entre le vide, l’homme, les bâtiments et la ligne de l’Himalaya. Nous avons donc développé une architecture qui formalise le parcours, avec une alternance bâtiment, structure, paysage et architecture des sols ; un parcours de perception qui s’interroge sur l’inachèvement du projet initial de Le Corbusier, sur l’ambition démocratique et sociale de ce lieu, sur le développement urbain des villages en périphérie, et sur l’accroche urbaine de cette tête flottante du pouvoir.