Article #04 réalisé en partenariat avec Crumb

École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes – 3ème année.

Étudiants de l’option Étrange Étranger
Anquetil Camille – Autin Célia – Barbara Arthur – Beauvais Marianne – Beekman Rahel – Bertin Alice – Bertarand Adèle – Boucault François – Boué Guillaume – Brard Jean-Christophe – Bresteau Camille – Borsseau Pauline – Camuset Julien – Charnace Delphine – Chevalier Mathilde – Colas Ulas – David Sylvain – Dallah Ahmat – Delion Lucie – Derre Julie – Deschenaux Jerome – Dozois Katéri – Faucher Amandine – Ferrand Camille – Forlacroix Marie – Fremont Yannis – Gambert Juliette – Gonzalez Javier – Gray Olivia – Griveau Florian – Grzegorzewska Magdale – Harb Kynan – Hartgers Hadrien – Houel Nicolas – Iwanicka Agnieszka  – Jarry Lucas – Jeandot Clémence – Khoo Win Nee – Lacour Thomas – Laude Camille – Le Joncour Benjamin – Levasseur Camille – Loiseau Mathilde – Maheo Anäelle  – Mamadou Mady Diallo – Marchal Victoire – Merlet Cyrille – Mettrie Chloé – Moulin Edouard – Peden Elena – Pigeard Lucien – Poirrier Aurélie – Pouchkarevtch Igor V. – Prouteau Agathe – Ruellan Brendan – Santamaria Laura – Schieb Corentin – Cheikh Tidiane Seck – Tetu Fanny – Texereau Paul – Tisserand Maximilien – Tremen Marie – Vivien Théo – Wiectaw Maria.

Enseignants
Raphaelle Hondelate et Sophie Delay.

N’LIBRE, ville imaginaire anagramme de Berlin, est le fruit d’un travail de trois jours inspiré des productions de l’artiste Armelle Caron. Réalisé par des étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes dans le cadre de l’UE 51.1 « Étrange Étranger » au sein de l’école, ce projet prend place autour d’une discipline précise : la cartographie.

Dessiner le plan du centre ville de Berlin à l’échelle a constitué la base de ce travail : mesurer la carte de la ville, poser les limites du cadastre, marquer le contour des voies et des bâtiments.

Le bâti a été alors découpé puis extrudé, pour être ensuite classé et rangé, laissant place à un maillage de moquette rouge, relief de la cartographie Berlinoise.

Après réflexion et concertation de l’ensemble des étudiants, les morceaux de moquette, tous de taille et de forme différent, ont constitué le support d’expression de la cartographie d’une nouvelle cité imaginaire : N’LIBRE, prenant en compte les diverses propositions et visions de chacun.
Une confrontation de la cartographie de Berlin à l’échelle humaine, qui a donné naissance à N’LIBRE, métropole fictive et résultant pourtant du bâti extrudé et ré-assemblé de la capitale allemande.

Vidéo et photographies par Corentin Schieb.